top of page
  • Photo du rédacteurKapitch Wellness

Horaires atypiques : préserver ses capacités physiques et mentales avant tout

En France, les horaires atypiques (soir, nuit, week end, rotations, 3x8, 2x12, etc.) sont devenus la norme. Ils concernent 2 salariés sur 3. Seulement un tiers des Français évolue désormais en horaires de travail « standards ». Selon les horaires pratiqués, ces organisations de travail peuvent dérégler l’horloge biologique et entraîner des effets sur les rythmes de vie, la prise des repas, la qualité du sommeil et l'activité physique. (Sources : INRS, Dares, ANACT, ANSES)


Des mesures de prévention adaptées permettent de réduire les risques liés aux horaires atypiques et de maintenir les capacités physiques et mentales des travailleurs.

Alimentation Sommeil Rythme en travail posté dans le BTP

Sensibiliser et former les équipes qui évoluent en horaires décalés, c’est tout l’art de Kapitch Wellness qui intervient en entreprise sur ces problématiques, et ce, depuis 2015 !


La démarche Kapitch Wellness s’adapte à 100% aux contextes de travail. Déploiement en 4 temps :

1. Audit des besoins de chaque site conformément au PAPRIPACT* (salles de pause & espace de restauration inclus).

2. Programme de formation adapté par site et par équipe avec des outils innovants (micro-learning, ateliers vigilance & micro-sieste, coaching individuel).

3. Suivi des salariés et intégration des préconisations des experts internes.

4. Évaluation et bilan remis en fin de parcours.


* PAPRIPACT : Programme Annuel de Prévention des Risques Professionnels et d'Amélioration des Conditions de Travail


Valeur ajoutée ? Notre approche repose sur des outils ludiques ciblés, testés, basés sur la science, afin de permettre aux salariés qui pratiquent ces horaires d'améliorer leur Dormir, Manger et Bouger pour se sentir mieux au travail.

Nous en sommes persuadées, il est possible de contrer les effets physiologiques du travail atypique !

Pour en savoir plus, consultez notre catalogue de formations et demandez un devis ici.


Josée et Patricia

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page